vendredi 6 juillet 2018

Réponses aux questions des Délégués du Personnel du 28 juin 2018


Pointage ESOPE
Chaque mois, et pour des raisons comptable, la hiérarchie demande à ce que le pointage des heures sur ESOPE soit impérativement terminé le dernier jour du mois. La saisie des heures de délégations et des heures en réunions Direction (DP, CHSCT et CE) qui ne peut être faite directement sur ESOPE par le salarié mandaté et le délai (1 jour minimum) pris pour cette saisie, ne permettent pas toujours de respecter cette échéance, en particulier pour les heures effectuées les 3 derniers jours du mois.
Vu les impératifs calendaire, avez-vous une solution à nous proposer pour résoudre ce problème de pointage ?

Réponse de la direction : Les saisies sont effectuées dès réception des justificatifs par XX XXX et YY YYY. Merci pour les derniers jours de leur transmettre les justificatifs par mail et non par courrier.

Pointage ESOPE
Le pointage des heures de délégations dans ESOPE ne correspondent pas, et sont supérieures, aux heures déclarées par les salariés sur le bon de délégation. Quelle solution envisagez-vous pour avoir un pointage correct des heures de délégations sur ESOPE ?

Réponse de la direction : Cette différence vient du fait que pour les spécifiques études, une journée de travail est 7h60 sur Gestor et de 8H00 sur Esope. Ce pourcentage est apparemment non modifiable.


Intéressement/Participation
Les périodes d’absences d’un salarié résultant d’un arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle (article L.1226-7) n’affectent pas le calcul de la participation et de l’intéressement. Les rémunérations prises en comptes sont celles qui auraient été perçues par le salarié s’il avait travaillé.
Quand et comment est effectué le rattrapage des sommes dues au salarié, si décalage il y a eu entre le versement de la participation/intéressement et la reconnaissance de l’accident de travail ou de la maladie professionnelle ?

Réponse de la direction : Après réception par Dassault Aviation des IJSS (Sécurité Sociale) modifiées, le service paie effectue la régulation paie des mois concernés. Le rattrapage au niveau de la participation/intéressement se fait alors dans la continuité.

Place de parking handicapé
Le long des hangars HM3 et HM236, la plupart des places de parking sont nominatives et il n’y a qu’une seule place réservée aux handicapés. Aujourd’hui, 2 personnes en invalidité sont présentes à proximité de ces hangars. Pourriez-vous affecter une deuxième place de parking handicapé à cet endroit ?

Réponse de la direction : Une deuxième place sera mise à disposition.

Expatriation
Pendant la période d’expatriation d’un salarié en mission à l’étranger, sur le salaire brut mensuel versé en France est précompté, en sus des cotisations sociales et de la CGS-CRDS, l’impôt théorique.
Pouvez-vous nous indiquer pourquoi cet impôt théorique est retenu sur le salaire du salarié ?

Réponse de la direction : « La Société prélève un impôt théorique sur le salaire du collaborateur détaché plus de 6 mois à l’étranger, en contrepartie de quoi la Société prend en charge l’impôt étranger dû par le collaborateur sur son salaire et sur les avantages en nature liés à son expatriation.
Cet impôt théorique est calculé de façon identique pour l’ensemble des collaborateurs (application du barème français sur le salaire du collaborateur hors prime d’expatriation et en fonction de sa composition familiale).
Cette politique permet principalement :
 de maintenir une équité de traitement entre les collaborateurs partant en mission à l’étranger,
 de faire en sorte que le choix du pays de la mission ne soit pas lié à un avantage fiscal (tout le monde irait aux Émirats Arabes Unis et nous n’aurions aucun candidat pour l’Inde, les US etc .) »


Congé Fin de Carrière (CFC)
Pouvez-vous nous indiquer si depuis la dernière réunion des Délégués du personnel vous avez reçu des demandes de départ en CFC ? Pouvez-vous nous indiquer qui et comment est prise la décision d’accepter ou refuser un CFC ?

Réponse de la direction : Depuis la dernière réunion, aucune demande n’a été déposée.
Pour être accepté, le salarié qui part en CFC ne doit pas être remplacé. Dans ce cas, après avis de la hiérarchie, de Patrick Castagnos ou d’Hugues Chambonnière, son départ peut être autorisé par le DRH.

Soit un tableau pour fin juin 2018 :


Avant
Après
décembre 2017
décembre 2017
Nombres de demandes totales
13
5
Acceptées
13
1
En cours d’étude
0
0
Refusées
0
4


Venez en discuter avec vos élus ou mandatés CFTC.



vendredi 22 juin 2018

dimanche 17 juin 2018

PERFORMANCES DES NOUVEAUX FONDS DU PEE DEPUIS JANVIER 2018

Voici, à titre d'information, les performances des nouveaux fonds de notre PEE-Perco depuis janvier 2018. Ceci peut vous aider dans la répartition de la participation et de l’intéressement que vous avez placés pour défiscalisation (et qu’importe l’année de blocage !!).

Un certain nombre de ces fonds vient d’être récemment choisis par les partenaires sociaux et il n’y a pas beaucoup de recul et de valorisations. Néanmoins, il est intéressant de comparer les performances de ces fonds par rapport au CAC 40, qui reste le premier indicateur pour la majorité d’entre eux (en rouge sur la courbe).


Rappelons aussi le niveau de risque pour chacun des fonds. Ils sont notés par les autorités boursières entre 1 (niveau de risque faible) et 7 (niveau de risque élevé) :

Fonds
Risque (sur 7)
Composition
Multipar Monétaire Sélection
1
100% monétaires
Multipar Monétaire Socialement Responsable
1
100% monétaires
Amundi Protect 90 ESR
3
20% actions / 70% obligations / 10% monétaires
Amundi Label Harmonie Solidaire ESR
3
85% actions / 10% monétaire / 5% solidaires
Amundi Harmonie ESR
4
30% actions / 50% obligations / 20% monétaires
Dassault Aviation Gestion
5
60% actions / 30% produits de taux / 10% monétaires
CAM Gestion Avenir 1
5
100% actions
Humanis Actions Solidaire
6
Obligations et autres titres de créances en euros

Ne jamais oublier que l’épargne salariale est une épargne de long terme. En cas de crise passagère, il faut garder son sang-froid. 

Si vous avez la moindre question ou la moindre difficulté, venez consulter un de vos responsables C.F.T.C.



vendredi 18 mai 2018

vendredi 11 mai 2018

vendredi 27 avril 2018

Être syndiqué, ça veut dire quoi ?

Une personne syndiquée est une personne qui choisit d'adhérer à une organisation syndicale.

Rappelons qu'un syndicat est un regroupement volontaire de personnes (salariés, demandeurs d'emploi, retraités) ayant pour objet de faire connaître et défendre les droits et intérêts collectifs à différents niveaux (national, branche professionnelle, local, entreprise).

Un syndicat mobilise, conteste, propose, revendique et négocie afin de faire respecter et évoluer les droits collectifs.

Toute personne peut non seulement choisir d'être syndiquée mais peut également choisir son syndicat d'appartenance (liberté syndicale). Vous pouvez donc choisir le syndicat dont les idées et les valeurs se rapprochent le plus des vôtres.

Pourquoi être syndiqué ?

Il existe plusieurs raisons de se syndiquer.
  • Vous pouvez souhaiter être informé de vos droits individuels et collectifs, de manière générale ou accompagné pour faire face à une situation compliquée nécessitant un accompagnement.
  • Il se peut également que vous souhaitiez servir de relais pour faire circuler des informations auprès de vos collègues ou de votre profession.
  • Vous pouvez avoir envie de vous impliquer en tant que délégué ou représentant syndical (délégué syndical, représentant de la section syndicale, représentant syndical au comité d'entreprise ou au CHSCT) au sein de votre entreprise et représenter ainsi les salariés auprès de la direction.
  • Enfin, l'engagement syndical peut aussi signifier que vous voulez aider les autres et vous sentir utile en les informant et en les conseillant sur leurs droits.


Quels sont les avantages ?

Être syndiqué permet d'être informé de ses droits collectifs et individuels et de l'évolution de la législation.

Cela garantit un accompagnement, au quotidien et en cas de difficultés professionnelles. Faire partie d'un groupe peut en effet être un point fort, car cela permet d'être écouté et soutenu.

Le syndicat est un lieu où l'on est conseillé, défendu et assisté lorsque des situations difficiles se présentent (sanction disciplinaire, licenciement, litige devant les prud'hommes, etc…). De plus, rencontrer de nouvelles personnes au sein du syndicat permet d'élargir son réseau social et professionnel.

Être syndiqué permet d'aider les autres en apprenant à écouter, conseiller et informer les salariés, demandeurs d'emploi ou retraités qui en ont besoin. C'est aussi une occasion d'échanger, de débattre et de participer à la prise de décision au sein même de l'organisation syndicale.

En étant syndiqué, vous renforcez votre rôle dans la vie de l'entreprise. Adhérer à un syndicat représentatif offre la possibilité d'être désigné délégué ou représentant syndical.

Cela permet de représenter les salariés lors des réunions et des négociations et de bénéficier d'un statut protecteur (protection contre le licenciement).

De plus, être syndiqué permet de disposer de moyens de communication, de bénéficier d'une formation syndicale.

Quel est le risque pour la carrière ?

Si vous ne souhaitez pas vous engager en tant que représentant du personnel au sein de votre entreprise, vous n'êtes absolument pas tenu de dire à votre employeur que vous avez adhéré à un syndicat.

De plus, vous ne devez subir aucunes représailles de la part de votre employeur du fait de votre engagement syndical. En effet, le Code du travail vous protège contre toute forme de discrimination liée à l'appartenance à un syndicat (article L. 1132-1 du Code du travail).

Et vous avez toujours la possibilité de vous retirer du syndicat à tout moment.

Venez en discuter avec vos représentants CFTC !!!

À Istres : Pascal Schlegel (7019)



vendredi 16 mars 2018

mercredi 7 mars 2018

ACCORD QUALITE DE VIE AU TRAVAIL (QVT) ET TELETRAVAIL

En ce début de XXIème siècle et avec les technologies d’aujourd’hui : télétravailler depuis son domicile est possible …. et tout aussi efficace.

L’accès aux réseaux et à sa boite mail depuis l’extérieur, la diminution du classement papier au profit d’un classement numérique, les outils informatiques de type SKYPE, … permettraient à de nombreux salariés (notamment les administratifs) de travailler depuis chez eux, bref de télétravailler !

La loi El Khomri et plus particulièrement les dernières ordonnances Macron simplifient les règles du télétravail. 

A l’heure des négociations QVT (Qualité de Vie au Travail), la CFTC demande à la Direction Générale et aux organisations syndicales représentatives de profiter de cet accord pour mettre en place le télétravail au sein de notre entreprise. 

Pour la CFTC, cette proposition permettrait de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale, sans pénaliser l’entreprise.
VOUS PARTAGER NOTRE POINT DE VUE: REJOIGNEZ NOUS !!!

Venez en discutez avec vos élus ou mandatés CFTC.



Pascal Schlegel (69 - 7019)


Mieux vivre, ça s'impose maintenant !!!!


REPONSES AUX QUESTIONS DP DU 27 FEVRIER 2018

Congé Fin de Carrière (CFC)

Pouvez-vous nous indiquer combien de personnes vous ont adressé une demande écrite pour un éventuel départ en CFC ?
Avez-vous reçu une réponse de la DRH concernant les 2 dossiers en cours d’étude ?

Réponse direction : « Depuis la dernière réunion DP, nous avons reçu une demande de CFC supplémentaire. Cette demande est en cours d’étude.
Concernant les deux autres dossiers : un a été accepté et l’autre est en cours d’étude. »

Soit un tableau pour fin février 2018 :




Avant
Après
décembre 2017
décembre 2017
Nombres de demandes totales
13
3
Acceptées
13
1
En cours d’étude
0
2
Refusées
0
0
 


Restaurant d’entreprise

Pouvez-vous nous indiquer pourquoi un salarié au restaurant d’entreprise ne pas payer son déjeuner avec des tickets repas ?

Réponse direction : « Le paramétrage société de notre système informatique ne nous permet pas d’accepter les tickets repas pour les salariés extérieurs.
Quant aux salariés Dassault Aviation, la législation interdit de cumuler le droit aux restaurants d’entreprise et les tickets restaurant. »

Commentaire CFTC : C’est fort dommage pour les extérieur(e)s, tout ça sous prétexte d’un logiciel société qui ne le permet pas !


VOUS PARTAGER NOTRE POINT DE VUE
REJOIGNEZ NOUS !!!

Venez en discutez avec vos élus ou mandatés CFTC.





vendredi 2 février 2018

mercredi 31 janvier 2018

COMMENTAIRES CFTC AUX QUESTIONS DP DU 30 JANVIER 2018

1. Congé Fin de Carrière (CFC)
Le plan de charges société s’étant nettement amélioré, les demandes de départ en Congé de Fin de Carrière (CFC) seraient systématiquement refusées.
Pouvez-vous nous donner une réponse officielle à ce sujet ?
Pouvez-vous nous indiquer pourquoi le formulaire d’inscription au CFC a été supprimé du portail RH ?

Réponse Direction: Les demandes de départ en CFC seront limitées et étudiées au cas par cas.

Commentaire CFTC: Le formulaire d’inscription a été retiré sur demande de la DRH. Il sera fourni au salarié qui en fera la demande, si son dossier de départ en CFC est accepté.


2. Congé Fin de Carrière (CFC)
Pouvez-vous nous indiquer combien de personnes ont déposé un dossier de départ en CFC et combien de dossier ont éventuellement été refusé depuis la précédente réunion des Délégués du Personnel ?

Réponse Direction: Au total, 15 dossiers ont été déposés : 13 ont été acceptés et 2 sont en cours d’études. Les demandes de départ en CFC ne seront pas systématiquement acceptées et seront étudiées au cas par cas.
Commentaire CFTC: Un salarié souhaitant déposer un dossier de départ en CFC doit en faire la demande par courrier (lettre de motivation) au RH. Il faut attendre la réponse du RH avant la constitution du dossier.


Avant
Après
décembre 2017
décembre 2017
Nombres de demandes totales
13
2
Acceptées
13
0
En cours d’étude
0
2
Refusées
0
0

De toute évidence, c’est la fin du CFC.

Venez en discutez avec vos élus ou mandatés CFTC.



lundi 22 janvier 2018

Adhérer à la CFTC

Dans l’esprit de nombreux salarié(e)s, les termes « syndicat », « organisation syndicale » ou « syndiqué » font peur. Ces termes sont à leurs yeux des termes péjoratifs, voir vulgaires et qui représentent un danger vis-à-vis d’une direction d’entreprise.

Cependant, les salarié(e)s ont peur de quoi ? de qui ?

Ils ont peur de subir des représailles de l’employeur, peur du regard porté par ses collègues, peur de perdre son emploi.
Malheureusement, toutes ces peurs sont parfaitement légitimes lorsque l’on sait que les relations employeur-salarié sont très déséquilibrées ; tellement déséquilibrées que de nombreux employeurs affichent clairement leur adhésion à un syndicat patronal.

La section syndicale CFTC d’Istres a décidé de lutter contre le principal problème que rencontre aujourd’hui les salariés : le mal-être, la peur, la crainte, la « trouille » de subir des représailles pouvant être diverses et variées, d’être intimidés, d’être menacés, de devenir une victime, d’être isolés, de vivre dans l’angoisse à la suite de leur adhésion à un syndicat.

·      Pour rassurer les nombreux salariés qui n’envisagent pas ou plus d’adhérer à un syndicat, la section syndicale CFTC d’Istres n’a aucune activité politique.
Il ne fait que suivre la loi : l’article L. 2131-1 du code du travail, « Les syndicats professionnels ont exclusivement pour objet l’étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, des personnes mentionnées dans leurs statuts. »

·      L’employeur sera-t-il informé de votre adhésion ?
Selon la Cour de cassation, « L’adhésion du salarié à un syndicat relève de sa vie personnelle et ne peut être divulguée sans son accord ». La réponse est donc NON sauf avec votre accord.

·    Les salariés qui adhèrent ouvertement à un syndicat peuvent-ils légalement subir des représailles ?
Toujours d’après la loi, selon l’article L. 2141-1 du code du travail, « Tout salarié peut librement adhérer au syndicat professionnel de son choix et ne peut être écarté pour l’un des motifs visés à l’article L. 1132-1 ».
Aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire, directe ou indirecte en raison de ses activités syndicales.

A quoi sert concrètement l’adhésion d’un salarié versée à la section syndicale CFTC d’Istres ? Quels sont les avantages pour le salarié ?

·      Elle permet de contribuer à assurer la défense des intérêts des salariés et répondre aux besoins de ses adhérents.
·   Ainsi, la section syndicale CFTC d’Istres prône une écoute attentive à l’égard de ses adhérents et apporte des réponses concrètes dans le domaine du Droit social (par exemple, retraite, promotion interne, réaction à adopter à la suite d’une sanction voire d’un licenciement prononcé à son encontre, harcèlement moral, pressions au travail, utilisation des heures de droit individuel à la formation, non-compréhension des bulletins de paie, etc…).
·    La section syndicale CFTC d’Istres est toujours d’une aide efficace lorsque ses adhérents ont une difficulté, un problème ou un souci et qu’ils souhaitent une réponse claire et rapide pour comprendre leur situation.
· La section syndicale CFTC d’Istres se charge également de rédiger directement vos courriers en lien avec votre activité professionnelle.
·     Enfin, la section syndicale CFTC d’Istres pallie le manque d’information de ses adhérents sur leurs droits en les informant avec précision.

C’est pourquoi la section syndicale CFTC d’Istres propose aux salariés de la contacter afin qu’ils puissent poser toutes leurs questions sur les services qu'elle pourrait leur offrir et donc sur les avantages dont ils pourraient bénéficier. 

Donc, salarié(e)s, venez adhérer à la CFTC !!!



vendredi 5 janvier 2018

Revue de presse CFTC Dassault Aviation

Venez nous rejoindre sur notre groupe Facebook intitulé :

«  Revue de presse CFTC Dassault Aviation »

Vous retrouverez tous les jours des articles de presse concernant notre entreprise.




C’est un service CFTC pour vous. Venez en parler avec vos délégués CFTC.



Pascal Schlegel (7019)